Interviews :

J.K.J. Bloche, le retour ! Dodier nous raconte…

- 2/02/2016

J.K.J. Bloche, tome 25Après une enquête dans le passé d’une famille qui l’a mené dans un village oublié de tous (Cf. l’album « L’Ermite »), Jérôme K. J. Bloche, de retour à Paris, va être appelé à la rescousse par la femme de son ami Burhan, l’épicier de quartier… C’est le début d’une
25e enquête pétaradante
. Alain Dodier nous raconte comment tout cela a commencé.

Alain, dans la mesure où tu es ton propre scénariste, te souviens-tu de ton point de départ pour cette nouvelle aventure de Jérôme ?

J’essaie de me souvenir… J’avais en tête l’image d’une grande et belle femme noire qui déambulait en pleurs, sous la pluie. C’était une sorte de flash. Tu vois, ça part de pas grand-chose, finalement ! J’ai essayé de développer une histoire à partir de cette image pour finalement aboutir à un cul-de-sac. J’ai donc abandonné cette idée pour en chercher une autre, à partir de je ne sais plus quelle autre image… nouveau cul-de-sac ! Puis une troisième pour finalement revenir à la première car j’avais trouvé entre-temps le ressort dramatique. Sauf que la grande femme noire était devenue une petite jeune fille :
Aïna
. J’ai gardé la pluie.

(suite…)

Récompenses :

Dodier et Maltaite récompensés au festival Polar de Cognac

- 3/11/2014

Deux de nos auteurs ont reçu un « POLAR » 2014, le 17 octobre 2014 lors du festival Polar de Cognac : Meilleur « One shot » pour « Choc » de Eric MALTAITE (le 2ème en partant de la gauche sur la photo ci-dessous) et Meilleure « Série » pour « Jérôme K. Jérôme Bloche » d’Alain DODIER

Bravo à eux !

Alain Dodier et Eric Maltaite récompensés au festival Polar de Cognac

Interviews :

J.K.J. Bloche et les secrets de famille

- 23/06/2014

J.K.J. Bloche tome 24, L'Ermite
Revoilà le détective privé le plus attachant de la BD ! Après avoir été confronté au père de Babette dans
« Post mortem »
, Jérôme va cette fois plonger dans une autre histoire de famille, qui démarre dans le passé à Villars-le-Vieux, un petit village de montagne.

Alain, quelle était ton envie de départ pour ce nouvel épisode ?

C’était une vieille idée qui traînait dans mes cartons depuis au moins vingt ans. Je la reprenais régulièrement pour essayer de la retravailler et d’en faire quelque chose, mais je l’abandonnais à chaque fois. C’est l’idée du barrage qui va provoquer l’inondation d’une vallée, et l’engloutissement d’un village. J’avais lu énormément d’articles sur le barrage du Chevril, en Savoie, auquel s’étaient opposés les habitants de Tignes. Mais ils ont perdu la cause, et le barrage fut inauguré en 1953, tandis qu’on reconstruisit un nouveau village un peu plus haut. Cela me fascinait, d’autant plus que j’avais appris qu’on pouvait occasionnellement vider le barrage pour l’inspecter, ce qui faisait ressurgir les ruines du village… Je trouvais cette image assez puissante, mais en définitive, l’histoire que j’ai imaginée n’a plus rien à voir avec ce point de départ ! Peut-être parce que cette image faisait un peu trop « Bibliothèque verte »… Et moi je ne raconte plus trop des histoires d’Aventures avec un grand A. Ce sont plutôt des récits psychologiques avec des relations tendues entre les gens, et des héritages lourds… Cette nouvelle aventure de Jérôme est donc devenue l’histoire d’une énorme culpabilité. (suite…)