Actualités :

Cédric, un gamin de trente ans !

- 23/12/2016

Clin d'oeil de Kox à la série Cédric qui fête ses 30 ans

Bon anniversaire, Cédric ! Le blondinet est apparu dans le Journal Spirou spécial Noël n° 2541 du 23 décembre 1986. Ce qui ne rajeunit personne… Trente ans plus tard, Cédric n’a pas grandi d’un pouce. Laudec et Cauvin, eux, n’ont pas vu passer le temps.

Ça vous fait quoi, cet anniversaire ?

LAUDEC : Ça donne un sacré coup de vieux ! Quand j’ai présenté mes planches au rédacteur en chef de l’époque, je ne pensais pas faire plus de trois albums !

CAUVIN : Ça fait drôle. D’un côté Les Tuniques bleues ont soixante albums, et maintenant Cédric en a trente !

Cédric n’a pas beaucoup grandi, en trente ans.

CAUVIN : Heureusement. Les personnages de BD ne vieillissent jamais. Sinon Lucky Luke serait en maison de retraite et Boule et Bill auraient des petits-enfants.

LAUDEC : C’est l’univers qui entoure Cédric qui change. Au début il lisait des BD, maintenant il a un ordinateur et un téléphone portable. On est obligé d’adapter l’univers pour le lecteur qui pourrait ne pas comprendre que Cédric soit bloqué aux années 1980.
(suite…)

Interviews :

Les Tuniques Bleues : 60 albums, une consécration !

- 26/09/2016

Les Tuniques Bleues, tome 60

Infatigable Raoul Cauvin ! Même s’il a pris sa retraite comme employé des Éditions Dupuis en septembre 2013, le scénariste reste, à 78 ans, très actif… Ce nouvel épisode des Tuniques bleues en est la preuve, qui multiplie les clins d’oeil à l’intention des lecteurs fidèles de la série. Rencontre avec le scénariste prolifique…

Tu évoquais à la fois la richesse d’une période historique comme la Guerre de Sécession, et la difficulté de trouver à chaque fois une vraie bonne idée de scénario.

J’ai la chance d’avoir un éventail de lecteurs très différents pour Les Tuniques bleues. Je continue à recevoir du courrier de ces lecteurs, et certains me signalent des anecdotes historiques qui m’inspirent. Je viens de terminer le scénario du 61e album, dont l’idée de départ m’a été donnée par un lecteur. Quand ça titille mon imagination, je vais vérifier les sources, les dates, et puis je me lance.

Pour construire un nouveau scénario, tu gardes ta bonne vieille méthode de t’allonger sur ton canapé ?

Non, j’ai troqué le canapé contre la chaise longue… Parce que sur le canapé, j’ai tendance à m’assoupir ! Alors que sur la chaise longue de mon bureau, si je m’endors, je glisse et je tombe !

Une fois que tu te lances, tu ne t’interromps jamais pour alterner avec l’une ou l’autre de tes séries ?

Non, quand je travaille sur un scénario des Tuniques bleues, c’est en continu. Si je procédais par séquences, si je faisais des pauses dans mon écriture, j’aurais peur d’être victime de changements d’humeur ou de contraintes extérieures. J’aime autant travailler sur un 44 planches tant que je me sens le même ! Or, une fois que j’ai réuni ma documentation et toutes mes notes préparatoires, l’écriture du découpage proprement dit va assez vite. Ça prend trois ou quatre semaines. Mais j’essaie toujours de ne pas l’interrompre. Par contre, pour une histoire courte de Cédric ou un gag de Pierre Tombal, le processus est tout différent.

Les Tuniques Bleues, tome 60 : crayonné de la première caseLes Tuniques Bleues, tome 60 : la première case terminéeLes Tuniques Bleues, tome 60 : recherche de personnagesLes Tuniques Bleues, tome 60 : crayonnéLes Tuniques Bleues, tome 60 : crayonné

(suite…)

Photos :

Walthéry, Cauvin et Laudec fêtés aux Prix Diagonale 2016

- 17/05/2016

Le week-end dernier avait lieu la remise des Prix Diagonale à l’occasion de la fête de la BD de Louvain-La-Neuve.

François Walthéry, auteur de la série Natacha, y a été récompensé pour l’ensemble de sa carrière et les 30 ans de Cédric, la série de Raoul Cauvin et Tony Laudec ont été célébrés en présence des auteurs et d’un large public de fans venus assister à la séance de dédicaces.

Les 30 ans de Cédric fêtés en présence de Raoul Cauvin et Tony LaudecLes 30 ans de Cédric fêtés en présence de Raoul Cauvin et Tony LaudecLes 30 ans de Cédric fêtés en présence de Raoul Cauvin et Tony LaudecWalthéry, le créateur de la série Natacha, y a été récompensé pour l'ensemble de sa carrièreWalthéry, le créateur de la série Natacha, y a été récompensé pour l'ensemble de sa carrièreEspace dédié à Cédric au Festival BD de Louvain-La-NeuveEspace dédié à Cédric au Festival BD de Louvain-La-NeuveRaoul Cauvin et Tony Laudec entourent leur éditrice, Laurence Van TrichtRaoul Cauvin et Tony Laudec en dédicaceRaoul Cauvin et Tony Laudec en dédicaceTony Laudec en dédicaceWalthéry prend l’avion avec Natacha sur la scène de la ferme du Biéreau à Louvain-la-NeuveWalthéry prend l’avion avec Natacha sur la scène de la ferme du Biéreau à Louvain-la-NeuveWalthéry, le créateur de la série Natacha, y a été récompensé pour l'ensemble de sa carrièreWalthéry, le créateur de la série Natacha, y a été récompensé pour l'ensemble de sa carrièreLes 30 ans de Cédric fêtés en présence de Raoul Cauvin et Tony LaudecLes 30 ans de Cédric fêtés en présence de Raoul Cauvin et Tony LaudecLes 30 ans de Cédric fêtés en présence de Raoul Cauvin et Tony Laudec

Actualités :

Bon anniversaire, Cédric !

- 7/04/2016

Cédric, tome 30

 

 

Trente ans déjà ! Trente ans que le jeune Cédric, petit garçon turbulent mais malin, ramène à son père des bulletins catastrophiques, traîne au parc avec son copain Christian, essaie d’impressionner son institutrice Mlle Nelly, se fait sermonner par son grand-père et, bien sûr, tente de déclarer sa flamme à son amie Chen, dont il est éperdument amoureux.

En trente ans pourtant, il n’a rien perdu de son charme, et le nouvel album, « Silence, je tourne ! » (paru le 1er avril 2016) est là pour le prouver.

Ce mercredi 6 avril, chez Filigranes à Bruxelles, nous avons fêté cet anniversaire en compagnie de Raoul Cauvin et Tony Laudec, les auteurs de a série, qui étaient en dédicace pour l’occasion.

 

 

 

Les 30 ans de Cédric fêté chez FiligranesLes 30 ans de Cédric fêté chez FiligranesLes 30 ans de Cédric fêté chez FiligranesTony LaudecRaoul Cauvin

En savoir plus : Cédric, tome 30, « Silence, je tourne ! » par Cauvin et Laudec.

Interviews :

Les Tuniques Bleues 59 : L’étonnant William Pendleton

- 13/08/2015

Les Tuniques Bleues, tome 59
Dans la saga des Tuniques Bleues, Raoul Cauvin s’amuse souvent à introduire des personnages historiques. Dans ce 59e album, on découvre un personnage étonnant : William Nelson Pendleton, un prêtre devenu soldat… Explications.

« Le point de départ de cette histoire ?, explique Raoul Cauvin. J’étais un jour à une réception, et un des convives s’est adressé à moi en me disant : « Tiens, je connais une anecdote qui va peut-être vous intéresser. » »
La teneur de l’information ? L’existence, pendant la guerre de Sécession, d’un certain William Pendleton, pasteur de l’Église épiscopale qui s’engage dans l’armée confédérée, prend le commandement d’une batterie d’artillerie et désigne ses quatre canons par les noms des évangélistes : Luc, Jean, Marc et Mathieu !

« Quand on m’a raconté cela, je n’y croyais guère : ça semblait tellement ridicule !, s’esclaffe Raoul. Une fois rentré chez moi, j’ai surfé sur Internet pour prendre des renseignements sur ce Pendleton : tout cela était vrai ! C’était trop beau ! C’est presque Les Canons de Navarone ! »

William Nelson Pendleton est un pur produit de l’éducation wasp (white anglo-saxon protestant) du Sud des États-Unis. Il naît en 1809 près de Richmond, dans l’État de Virginie. Il grandit dans une plantation du comté de Caroline, propriété de ses parents, Edmund et Lucy Pendleton. En 1826, il est envoyé à la prestigieuse école militaire de West Point, dont il sort quatre ans plus tard, classé cinquième sur 42 cadets.
En 1831, il retourne à West Point enseigner les mathématiques, une matière qui le conduira d’abord à prendre un poste à l’Université de Bristol, en Pennsylvanie, et ensuite à l’Université de Bristol, dans le Delaware. En 1838, il est ordonné prêtre épiscopal et, deux ans plus tard, prend la direction du lycée épiscopal d’Alexandrie, en Virginie. Pendant la décennie qui suit, il déménage fréquemment pour servir dans différentes paroisses.

Quand la guerre de Sécession éclate en 1861, William Pendleton a cinquante-deux ans, et choisit tout naturellement la cause confédérée. Le 1er mai, il est désigné capitaine de l’artillerie de Virginie. Il y commande une batterie de quatre canons, la Rockbridge Artillery, les dénommant « Luke, John, Mark and Matthew » !
Le 2 juillet, il participe à la bataille de Falling Waters, avec succès. Le 13, il est promu colonel, et reçoit plusieurs blessures à la bataille de Bull Run. Mais son étoile pâlit en 1862 à la bataille de Shepherdstown : mandaté par le général Lee pour défendre les positions sur les rives du Potomac, il perd le contrôle de la situation. La rumeur amplifie l’étendue de son échec ; Pendleton devra subir l’enquête d’un tribunal militaire sur ses agissements précis lors de cette bataille. Pendant les deux dernières années du conflit, ce prêtre-soldat se verra cantonné dans des tâches essentiellement administratives. Il n’a jamais oublié sa vocation première pendant toute la guerre et ne cessera de prêcher auprès de ses troupes. À la fin de la guerre de Sécession, lors de la défaite du Sud, Pendleton, avec l’armée du général Lee, se rendra le 9 avril 1865. Au tribunal d’Appomattox, il sera libéré sur parole et retournera à Lexington, en Virginie, où il tiendra le rectorat de l’église baptiste de la Grâce jusqu’à sa mort en 1883, à l’âge de 73 ans.

William Pendleton en chair... et au crayonCrayonné de Lambil pour Les Tuniques Bleues, tome 59Crayonné de Lambil pour Les Tuniques Bleues, tome 59Crayonné de Lambil pour Les Tuniques Bleues, tome 59Crayonné de Lambil pour Les Tuniques Bleues, tome 59

« Quand j’introduis un personnage historique dans Les Tuniques Bleues, je veille toujours à savoir comment il est mort : s’il est mort pendant la guerre de Sécession ou plus tard, explique Cauvin. Cela influence évidemment sa présence dans mon récit. Ici, Pendleton a eu une vie après la guerre ; c’est important, je dois en tenir compte. »
Mais grâce à l’ami Raoul, on connaît désormais un épisode inédit de la vie de William Pendleton : sa rencontre avec Blutch et Chesterfield !

Les Tuniques Bleues, Tome 59 : « Les quatre évangélistes » par Lambil et Cauvin (Parution : 30 octobre 2015).