Actualités :

Disparition de Maurice Rosy

- 25/02/2013

Né en 1927 dans le bassin minier de Charleroi, Maurice Rosy fut l’un des piliers des Éditions Dupuis des années 1950 à 1970.

Rosy

Fils unique d’un cloutier, Rosy rompt avec la pratique familiale dès l’immédiat après-guerre pour se destiner à la vie de bohême. Sa virtuosité de pianiste de jazz dans les cabarets carolos le fait remarquer d’un autre jeune homme anticonformiste, Yvan Delporte. Leur amitié ne se démentira jamais. C’est Delporte qui présente Rosy à Charles Dupuis au tout début des années 1950. Le jeune Maurice vient alors de publier ses premiers cartoons dans Paris-Match et l’éditeur belge décide de l’engager aussitôt comme « donneur d’idées ». Dès 1956, Rosy devient officiellement le directeur artistique des publications Dupuis. Avec son complice Yvan Delporte, alors rédacteur en chef, il est l’artisan de ce que les historiens définissent aujourd’hui comme l’âge d’or du journal de Spirou. Editeur visionnaire, il invente aussi la collection « Gag de poches » et publie pour la première fois en langue française un recueil des Peanuts.

Cependant, c’est avant tout comme scénariste que Maurice Rosy se fait connaître des lecteurs de ces années 1950 et 1960. Pour le Jerry Spring de Jijé, il écrit Yucca Ranch et pour le Spirou et Fantasio de Franquin, il scénarise Le dictateur et le champignon puis Les pirates du silence. Dès 1955, il reprend les aventures de Tif et Tondu, illustrées par Will, et pour lesquelles il invente le mythique Monsieur Choc. Toujours dans les pages de Spirou, il écrit pour Roba le premier scénario de Boule et Bill, conçoit pour Deliège les aventures de Bobo, l’éternel évadé, et pour Derib, Attila, le chien qui parle.

Au milieu des années 1970, Rosy rompt avec les éditions Dupuis et la Belgique. Avec une valise et un carton à dessin, il s’installe à Paris, décidé à ne plus vivre que de son dessin. Dessinateur publicitaire, il enchaînera les campagnes pour la SNCF, Contrex ou Malabar. Illustrateur, il se promènera dans les pages du Monde. Auteur pour la jeunesse, il s’imposera comme l’une des signatures majeures du genre, publiant plusieurs dizaines d’ouvrages des années 1980 aux années 2000.

Tour à tour ou simultanément graphiste, éditeur, scénariste et dessinateur, Maurice Rosy fut un acteur majeur du neuvième art. Il est décédé le samedi 23 février à l’âge de 85 ans à son domicile parisien. « Paisiblement », selon ses proches.

Pour tous ceux qui ont eu la chance de collaborer avec lui, Maurice Rosy était un homme d’une extrême gentillesse dont la modestie n’avait d’égal que son talent. Les éditions Dupuis sont profondément émues par sa disparition. Toutes nos pensées sont tournées vers sa famille et ses proches.

Post-scriptum : Pour les éditions Dupuis, Maurice Rosy réalisait depuis quelques temps son autobiographie en bandes dessinées. Prévue à l’occasion des 75 ans de ce journal qu’il a tant contribué à rendre mythique, elle était en cours d’achèvement. L’ouvrage sera publié en l’état au second semestre 2013.

En savoir plus : Rosy

COMMENTAIRES

  1. Un grand nom de la BD belge nous a quitté… Merci monsieur Rosy pour la merveilleuse vision que vous aviez de la bande dessinée !!!

  2. C’est toute ma jeunesse que je vois à travers ce grand auteur, ces moments magiques à lire Spirou en recueil et à découvrir toutes ces imageries d’un homme. Les Franquin, Roba, Deliège et autres, en ont de la chance, Rosy revient parmi eux… Merci maurice Rosy.

  3. Une interview à écouter où Maurice Rosy raconte son parcours chez Dupuis : http://expressbd.fr/2013/02/25/deces-de-maurice-rosy-un-des-createurs-du-succes-du-journal-spirou-dans-les-annees-50-60/

  4. Incroyable ! Hâte de lire l’autobiographie !

  5. j’ai connu Rosy surtout pour sa collaboration avec P Deliege…Un grand de la bd s’en est allé !

#

Laissez un commentaire