Actualités :

Cédric, un gamin de trente ans !

- 23/12/2016

Clin d'oeil de Kox à la série Cédric qui fête ses 30 ans

Bon anniversaire, Cédric ! Le blondinet est apparu dans le Journal Spirou spécial Noël n° 2541 du 23 décembre 1986. Ce qui ne rajeunit personne… Trente ans plus tard, Cédric n’a pas grandi d’un pouce. Laudec et Cauvin, eux, n’ont pas vu passer le temps.

Ça vous fait quoi, cet anniversaire ?

LAUDEC : Ça donne un sacré coup de vieux ! Quand j’ai présenté mes planches au rédacteur en chef de l’époque, je ne pensais pas faire plus de trois albums !

CAUVIN : Ça fait drôle. D’un côté Les Tuniques bleues ont soixante albums, et maintenant Cédric en a trente !

Cédric n’a pas beaucoup grandi, en trente ans.

CAUVIN : Heureusement. Les personnages de BD ne vieillissent jamais. Sinon Lucky Luke serait en maison de retraite et Boule et Bill auraient des petits-enfants.

LAUDEC : C’est l’univers qui entoure Cédric qui change. Au début il lisait des BD, maintenant il a un ordinateur et un téléphone portable. On est obligé d’adapter l’univers pour le lecteur qui pourrait ne pas comprendre que Cédric soit bloqué aux années 1980.

Comment avez-vous créé la série ?

LAUDEC : Je suis allé trouver Raoul pour faire une histoire dans une école, parce que ma femme était institutrice. Mais il trouvait que l’école, c’était trop restreint, et il a préféré qu’on soit dans une famille. Cédric est le seul personnage de la série que j’ai inventé et qui n’existe pas dans la réalité. L’institutrice, c’est ma femme. Les enfants, Caprice, Christian, Chen existent aussi mais contrairement à la BD, ils ont vieilli. Et le grand-père, c’est Raoul Cauvin.

CAUVIN : À part son caractère. C’est celui de mon père. Il avait le coeur sur la main sauf quand il perdait aux cartes, il entrait dans des rages folles !

LAUDEC : Il est attachant. Je prends beaucoup de plaisir à le dessiner. Je m’amuse à mimer Raoul en dessin !

Raoul, vous n’êtes jamais à court d’inspiration ?

CAUVIN : Si, bien sûr, mais quand ça arrive, je passe à Pierre Tombal ou autre chose, et je reviens à Cédric !

LAUDEC : Il y a encore tellement de choses à raconter dans Cédric. C’est la vie de tous les jours.

Est-ce que Cédric va finir par conclure avec Chen ?

CAUVIN : Non, sinon c’est fichu !

Il va donc continuer à courir après ?

CAUVIN : Tant pis pour lui ! Il n’avait qu’à ne pas tomber amoureux ! Zut alors !

En savoir plus : Cédric par Laudec et Cauvin

COMMENTAIRES

  1. merci pour ces éclaircissements sur les créateurs de la série.
    J aime lire les et entendre les auteurs pour savoir quelles ont été les difficultés ou anecdotes lors de la réalisation.