Interviews :

Mathieu Reynès à propos du nouvel album d’Harmony

- 31/08/2016

Harmony, tome 2

En janvier 2016 (et même quelques semaines plus tôt, dans le Journal Spirou), vous découvriez Harmony, une jeune fille dotée d’étranges pouvoirs – la télékinésie – et protégée (ou séquestrée) par un colosse solitaire, Nita… Dans « Indigo » (en librairie le 2 septembre 2016), le deuxième épisode de la série de Mathieu Reynès, on va découvrir le passé de ces deux personnages énigmatiques. Rencontre avec l’auteur :

Tu démarres ce deuxième épisode avec un objet montré aux lecteurs dans le tome 1 : une photo encadrée de la fille de Nita. Un Nita qu’on découvre plus jeune, et dénommé William Torres… Tu as beaucoup cherché une manière aussi claire de dire au lecteur : attention, ce tome 2 est un flash-back ?

J’aurais beaucoup de mal à te répondre précisément parce que l’écriture de cette seconde partie remonte à quelques années… Ce qui est sûr, c’est que je voulais que le lecteur comprenne de lui-même que c’est un flash-back. Comme ça a dû se voir dans le tome 1, je n’aime pas apporter les réponses sur un plateau ! Ici, grâce à la photo, le lecteur peut se douter qu’on est dans le passé, puis en découvrant Harmony plus jeune, il en a la confirmation et évalue de combien d’années à peu près on est retournés en arrière. Il ne reste plus qu’à faire le lien entre Torres et Nita, même si physiquement ça ne saute pas aux yeux ! Je trouvais intéressante cette entrée en matière pour une suite.

Harmony, tome 2 : extrait

Autre tome, autre époque, autre ambiance : le laboratoire a remplacé la maison dans les bois. C’est un décor plus « technique », plus froid… Plus difficile, aussi ?
(suite…)

Interviews :

Ralph Azham, quelques secrets dévoilés par Trondheim

- 30/08/2016

Ralph Azham, tome 9

Après avoir vaincu le redouté Vom Syrus, Ralph Azham est devenu surintendant du royaume d’Astolia. Désormais au sommet de l’État, il est pris d’une certaine lassitude et de sérieux doutes. Lewis Trondheim nous livre quelques secrets de fabrication de « Point de rupture », tome 9 qui sera disponible dès le 2 septembre 2016, chapitre-clé de la saga.

L’épisode précédent se terminait par une grande bataille contre Tilda Pönns et une sévère déroute pour Ralph. On le retrouve tout penaud et paranoïaque dans cette entame de récit. C’est un moment-charnière dans ta saga ?

Ce n’est pas un tournant de l’histoire, mais carrément le point principal de cette série ! Toutes les aventures précédentes étaient intéressantes, mais mon objectif était d’arriver à ce stade précis : au moment où Ralph a le pouvoir. Une fois arrivé là, quel est le pire ennemi : le roi ? Tilda Pönns ? Lui-même ? Le pouvoir corrompt, Ralph le comprend et cherche des garde-fous. Dès que l’on a un peu de pouvoir, on peut être tenté d’en abuser. Comment fait-on pour rester un être humain intègre ? Ralph va devoir trouver sa voie car effectivement, notre pire ennemi, c’est nous-mêmes.

Dans Ralph Azham, tu alternes des scènes de discussion qui font avancer l’intrigue, et des scènes d’action. Comment trouves-tu le bon équilibre ?

Idéalement, j’aimerais ne faire que des scènes d’action, mais l’album se lirait trop vite ! Au cinéma, si je vois une scène de poursuite de dix minutes, je m’ennuie. Je garde cela en tête : mes scènes d’action ne doivent pas être gratuites, il doit y avoir un angle inédit. Puis j’aime la psychologie des personnages et le rapport entre eux. J’aime l’idée que l’on puisse relire mes albums avec plaisir et à des âges différents. C’est pour cela que je fonctionne souvent par improvisation, ma structure scénaristique est très flexible, même si je cadre au dernier tiers de mes scénarios pour savoir où je vais atterrir. Je ne veux pas faire des albums jetables.

Dans ton histoire, il y a différents pouvoirs, des artefacts magiques auxquels sont confrontés Ralph et ses amis. D’une part, ce sont de très bons outils pour créer des rebondissements et d’autre part, il faut conserver la logique propre de cette magie. Est-ce que ça te facilite la tâche au moment d’élaborer ton scénario ?
(suite…)

Actualités :

3e Festival SPIROU du 2 au 4 septembre 2016

- 29/08/2016

FESTIVAL SPIROU : du 2 au 4 septembre 2016

 

 

Dans le cadre de la Fête de la BD, nous vous donnons rendez-vous les 2, 3 et 4 septembre au Parc Royal de Bruxelles pour le 3e Festival SPIROU !

Vous aurez l’occasion de participer à des dédicaces, ateliers, expos, débats… de gagner des cadeaux, de rencontrer des auteurs et une partie de l’équipe de la Rédak’ et des Éditions Dupuis, et même de découvrir quelques scoops !

Plus de 40 auteurs seront présents : Bailly, Batem, Bravo, Collin, Dairin, Dan, Darasse, Del, Delaf, De Pins, Dodier, Domecq, Dubuc, Erre, Feroumont, Findakly, Frank, Hardy, Henriet, Jannin, Janry, Joan, Jousselin, Kox, Libon, Maltaite, Mazel, Munuera, Neidhart, Nob, Nicoby, Obion, Pic, Reynès, Salma, Savoia, Soulcié, Sowa, Sti, Trondheim, Tebo, Tome, Toussaint, Usagi, Vehlmann, Yoann, Zidrou.

 

Téléchargez le programme des animations >>
NB : La séance de dédicace de Delaf et Dubuc (« Les Nombrils ») prévue initialement le samedi 3 septembre de 10h-12h passe de 17h-19h.

Et Voici les règles du jeu :

La dédicace est un moment privilégié d’échanges et de partage avec l’auteur. Pour qu’elle reste un plaisir, quelques règles et conseils sont à prendre en compte. Ces règles ont été rédigées afin de satisfaire le plus grand nombre et d’assurer un certain confort de travail aux auteurs.

Pour des questions de respect mais aussi de sécurité, laisser un sac dans une file d’attente est interdit.

Les séances de dédicaces, c’est comme au cinéma. Si on arrive 10min avant la fin du film, on n’est pas certain d’avoir le droit d’entrer dans la salle. Nous vous conseillons donc d’arriver au début d’une séance (voire même quelques minutes avant).
Les dédicaces se font sur ticket, qui doit être tamponné par le libraire à l’achat d’un album.
Chaque auteur a son propre rythme de travail, et possède un nombre limité de tickets par séance. Il est donc malheureusement possible que vous ne puissiez pas tous repartir avec un dessin.

Attention, certains auteurs ne dédicaceront que pour les enfants / que prioritairement pour les enfants / que certains albums. Veuillez donc vous référer à notre programme et aux astérisques apposées à certains noms.

Les auteurs ne dédicaceront qu’un album par personne. Pas de feuille volante, ni de deuxième album. Navrés pour la cousine qui n’a pas pu venir, ou le petit frère privé de sortie.

Merci pour votre compréhension,

Le Groom service

Réservez ces dates dans votre agenda : 2, 3 et 4 septembre 2016 et venez nombreux !

Le site du Journal de Spirou

Que faites-vous ce w-e ? :

Nelson, lui, va observer la lune !

- 26/08/2016

Qu'allez-vous faire ce week-end ? Nelson, lui, va observer la lune !

Que faites-vous ce w-e ? :

Nelson, lui, va à la pêche !

- 19/08/2016

Qu'allez-vous faire ce week-end ? Nelson, lui, va à la pêche !